Réglages du velo

Les réglages de position sur le vélo

Avant de se lancer sur les chemins, il est intéressant d'avoir une bonne position sur le vélo. Il est préférable de savoir bien le régler et éventuellement faire des corrections pour se sentir bien et ne pas avoir de douleurs.

Ce chapitre ne présente pas de matériel particulier, mais donne des infos :

  • Sur le réglage du poste de pilotage

  • sur le réglage de la selle, de sa hauteur et du montage de la tige de selle (télescopique ou non).

Réglage du poste de pilotage

Ces réglages sont à faire avant votre première sortie ; avec votre revendeur si possible, qui pourra vous conseiller et éventuellement changer un composant inadapté (longueur de potence par exemple) et vous aider à trouver la bonne position sur votre vélo.

L'idéal serait une étude posturale, mais tous les revendeurs ne sont pas équipés des appareils et une bonne étude engage quelques centaines d'euros.

Si vous voulez vous passer de cette étude posturale (que vous pourrez faire si ça ne vous convient pas !), je vous recommande particulièrement ce blog rédigé par 2 spécialistes qui vous en apprendra plus que vous ne pensez sur vous-même et votre monture.

Vous y découvrirez de très bons conseils sur le choix d'une selle, d'un cintre, de pédales,... Mais aussi des idées de randos, des tests matos, des vidéos,... bref, une mine d'or.

Bonne lecture. C'est ici :

Réglage du poste de pilotage

Réglage de LA selle

Hauteur de la selle

La hauteur de la selle sur votre VTT est essentielle pour le confort de votre sortie. Hormis le confort lui-même de la selle qui est propre à chaque morphologie, il est important de bien régler cette hauteur de selle par rapport à votre taille et à la longueur des manivelles.

Un écart de 1cm par rapport à un bon réglage peut provoquer des douleurs lombaires, ou dans les jambes (c'est du vécu !).

La meilleure méthode serait de passer par l'étude posturale qui prendra en compte toutes vos caractéristiques corporelles (longueur bras, jambes, buste,.....), mais, comme dit précédemment, il y a un coût.

Sinon, il y a plusieurs méthodes de réglage de la hauteur de selle que je vous laisserai découvrir sur le net.

Je vous propose celle que j'utilise depuis toujours et qui me convient parfaitement, c'est la méthode du talon :

  • lorsque votre talon est posé sur la pédale dans sa position la plus basse, votre jambe doit être quasiment tendue (pas en verrouillage, mais avec un angle de 5 à 10° au genou)

  • Quand vous avez atteint cette cote, votre hauteur de selle sera parfaite pour un pédalage fluide.

Comment faire ce réglage ?

  • Se mettre contre un mur (pour s'appuyer)

  • Avec une tige de selle classique : procéder par tâtonnements pour arriver au bon réglage

  • Avec une selle télescopique, c'est plus facile :

    • La monter suffisamment haut et avec le débattement maximum

    • Faire le réglage en libérant doucement le débattement et descendre jusqu'à obtenir le bon réglage

    • Si vous avez un débattement de 150mm et que vous avez descendu votre tige de selle de 50mm, il faut enfoncer le corps de la tige de selle de 50mm dans le cadre. Quand c'est fait, en libérant votre débattement pour retrouver les 150mm, votre hauteur de selle est parfaite.

Position de la selle

La position idéale est propre à chacun, mais en partant de la base suivante, vous pourrez l'adapter à votre morphologie :

  • La selle doit être le plus proche de l'horizontale avec une légère inclinaison sur l'avant (jamais sur l'arrière)

  • Il vaut mieux avoir une selle plutôt avancée sur le chariot support que reculée (par rapport aux graduations indiquées sur les rails de fixation).

La tige de selle télescopique

Aujourd'hui, je ne pourrais plus faire de VTT sans tige de selle télescopique.

Vous trouverez de nombreux modèles, à câble, à huile et même électrique. Le principe est toujours le même. Dès que vous actionnez la gâchette, votre poids permet de libérer une cartouche d'air ou d'huile qui entraine l'abaissement de votre tige de selle. En général, on va au bout du débattement !

Ca permet, dans les descentes ou passages techniques, de ne pas être gêné pour modifier sa position sur le vélo et avoir plus de choix dans la façon de passer l'obstacle.

Quand vous revenez à un terrain plus calme, en soulageant votre poids sur la selle et en appuyant sur la gâchette, la selle reprend sa position avec le débattement maximal.

Selon l'équipement de base de votre VTT, vous aurez de plus en plus souvent une tige télescopique. En général, le débattement est bien adapté en fonction de la taille du cadre. Une trop grande tige sur un petit cadre engendrera des contraintes énormes sur votre cadre (il y a risque de casse). A l'inverse, une tige trop courte sur un grand cadre vous obligera à monter le corps de la tige de selle en dehors de la plage minimale d'insertion pour un bon fonctionnement (respecter les graduations pour un bon montage). Si vous avez bien respecté le montage et que le débattement est trop faible, vous aurez une mauvaise hauteur de selle.

Les valeurs de débattement les plus courantes :

  • 125 mm pour un cadre S

  • 150 mm pour un cadre M ou L

  • 170 mm pour un cadre XL

Mais il existe d'autres valeurs si vous voulez adapter au mieux votre montage (75, 90, 100 mm,....). Le choix d'une tige de selle n'est pas des plus simples et doit respecter :

  • La taille du cadre

  • La forme du tube de selle (s'il est coudé, une tige trop longue risque de venir en butée et détruire le cadre au premier choc)

  • Votre hauteur de selle

  • L'insertion minimale de la tige dans le tube de selle pour que la tige fonctionne correctement

Il existe de nombreux constructeurs, plus ou moins connus. On s'aperçoit également que parfois, il existe, mêmes chez les constructeurs les plus réputés, des séries de tiges défectueuses ; j'avais une bonne tige de selle télescopique qui au fil du temps perdait 10 à 20mm de débattement (quasiment pas de pertes la première année). En regardant les forums, plusieurs cas identiques. En fait, la cartouche d'air sertie, donc non démontable, était défectueuse. J'ai pu la faire changer en garantie une semaine avant la fin des 2 ans !

Montage d'une tige de selle

On ne monte jamais une tige de selle à la graisse classique, sinon ça glisse et ça oblige à serrer le collier trop fort. Il faut utiliser une pâte de montage. En en particulier, si vous ne mettez pas de pâte avec une tige de selle carbone et un cadre carbone, vous risquez le "soudage" des 2 éléments au point de ne plus pouvoir démonter.

Attention à ne pas utiliser ces pâtes sur des filetages ou des roulements !

Le serrage du collier au niveau du tube de selle doit respecter le bon couple pour garantir un bon fonctionnement (en général entre 5 et 7Nm, c'est-à-dire très faible !)

Exemple de tige de selle électrique : voir Tige RockShox AXS

Cotes d'une tige de selle télescopique

La mesure du débattement (la partie variable), c'est la cote C.