Pression pneus

Réglage de la pression des pneus

Pour que la suspension fonctionne bien, pour que votre vélo accroche bien en prenant de l'angle, il faut aussi que la pression des pneus soit bien réglée.

Vous aurez besoin d'une pression différente en fonction du terrain. Cette pression dépend de plusieurs paramètres :

  • Le terrain (boue, pierre, gravier...),

  • La largeur du pneu,

  • Le montage (chambre ou tubeless),

  • Le poids embarqué

Par exemple, en montage tubeless, vous aurez besoin de moins de pression que si vous êtes en chambre (moins de risque de pincement). Plus vous avez un pneu large, plus vous aurez de volume, ce qui favorise également de rouler avec une pression faible. Pour le terrain, si vous roulez sur un sol sableux ou boueux, il faudra moins gonfler que sur un sol dur où vous aurez plus d'accroche.

Par exemple, en tubeless avec une largeur de 2,6" et un poids de 85kg, vous pouvez très largement rouler entre 1,2 bar (17PSI) et 1,6 bar (24PSI) selon le terrain.

En général, on gonfle moins l'AV que l'AR. C'est plus facile de rattraper un décrochage de l'AR que de l'AV.

Enfin, même en chambre, je n'ai jamais pu rouler avec une pression au-delà de 2,0 bar. C'est totalement instable.


Précision de la pression

Pour une meilleure précision de réglage, je vous conseille de régler vos pressions en PSI plutôt qu'en bars. Les manomètres des pompes ont la double graduation. Vous aurez plus de graduations pour régler une valeur entre 18 et 24 PSI qu'entre 1,2 et 1,6 bar.

C'est encore plus flagrant, si vous avez une pompe digitale ; si vous êtes en bar, à quel moment vous passez de 1,2 à 1,3 bar ? Alors que si vous êtes en PSI, vous passerez toutes les décimales entre 17,4 PSI (valeur exacte de 1,2 bar) et 18,9 PSI (valeur exacte de 1,3 bar).

Cette précision a de l'importance si vous roulez en basse pression.

Capteurs de pression

Il existe différents capteurs qui permettent un contrôle précis et permanent des pneus. A partir d'une application sur le smartphone, on peut régler un seuil de perte de pression qui déclenche une alarme.

On n'est pas obligé de toujours rouler avec les capteurs. Mais quand vous changez de modèles de pneu, de saison,... ou que vous n'avez pas une pompe précise dans le sac à dos et que vous avez besoin de modifier votre pression en cours de parcours, c'est une aide intéressante.


Les 2 systèmes les plus connus :

  • Le Tyrewiz (RockShox) : pour l'installer, il faut retirer l'obus de la valve en place. (190€)

  • Le SKS Airspy : pour ce modèle, pas besoin de retirer l'obus, juste le dévisser. (70€)

Site SKS