FREINS

Types de freins

Devant les problèmes rencontrés par les uns et les autres, et pour avoir un maximum d'informations regroupées au même endroit, j'ai décidé de consacrer quelques pages aux freins.

Vous trouverez les modèles 4 pistons Code et Guide de SRAM et les modèle 4 pistons XT et Saint de Shimano.

Entre le choix des différents modèles, le choix des plaquettes, des disques, de l'outillage, il y a beaucoup de solutions.

Et si j'ajoute les réglages (purge, cotes diverses,...), vous aurez pas mal de lecture !

Il y a 2 excellents articles chez Glisse Alpine sur le choix des freins disponibles sur le marché et sur la taille des disques.

Types de liquide de frein

Il y a 2 grandes familles de liquide de frein :

  • Le DOT (5.1) (point d'ébullition 270°C)

  • Le minéral : il y a un produit par marque

      • Shimano : point d'ébullition 280°C

      • Trickstuff (Bionol) : point d'ébullition 420°C (le plus élevé)

      • .....

Le DOT (Département Of Transport) est le fluide utilisé dans les véhicules et sa fabrication, ses caractéristiques sont gérées par des normes internationales.

La composition du minéral est libre et différente d'un fabricant à un autre (par exemple, le Magura a un point d'ébullition à 120°C).

Peut-on changer de fluide ?

Si vous faites une purge, c'est la première question à vous poser !

En effet, ces deux fluides ne sont en aucun cas miscibles et de même, un frein qui fonctionne avec l’un ne fonctionne pas du tout avec l’autre : les joints ne résisteraient pas et les freins seraient HS pour de bon. De même que l'outillage de purge : si vous avez 2 vélos avec des systèmes différents, ayez 2 kits de purge différents (seringue,...).

Avantages et inconvénients

Chacun a ses avantages et ses inconvénients, mais ont fait preuve de leur efficacité au fil du temps.

  • Le DOT est assez agressif (à nettoyer à l'eau ou à l'alcool isopropylique),

  • La minérale est moins corrosive, mais n'allez pas pour autant croire que c'est de l’huile d’olive 100% végétale !

Ce sont deux produits chimiques ayant leurs particularités propres.

L'une des propriétés communes de chacune de ces huiles (DOT ou minérale) est qu'elles sont le moins compressibles possible, afin de transmettre toute la force de la poussée dans les pistons.

Par contre, elles sont plus ou moins hydrophiles (le DOT en particulier) et se chargent en humidité au contact de l’air. Évitez donc de conserver trop longtemps un bidon ouvert.

Les différents DOT 3, 4 ou 5.1 sont miscibles entre eux, pas le 5 qui est une base silicone, donc différent sur certains aspects. La température d’ébullition des DOT varie de 210° à 270° environ, mais descend à 140°/190° avec 3% d’humidité dedans (dès que le flacon est ouvert, l'huile prend automatiquement 3% d'humidité).

L'huile minérale bout à partir de 250° (280 pour Shimano) mais ce palier descend à 120° avec ces mêmes 3% d’humidité.

A ce stade, lorsque les particules se vaporisent, elles se transforment en gaz qui devient compressible. À chaud, cela génère un toucher très court, voire un frein bloqué, et à froid le gaz se détend (forme de l’air), amenant un toucher élastique, très long. Comme on est sur des circuits fermés, la purge devient impérative (le fluide a perdu de ses performances après l'ébullition).

L'huile minérale a comme avantage d'épargner des coûts de fabrication aux marques dont les freins l'utilisent (pas de normes comme pour le DOT). En effet, ces marques peuvent concevoir leurs freins avec des matières peu coûteuses (divers plastiques) car elles acceptent cette huile alors qu’elles seraient endommagées par le DOT. (D'après Big Bike Magazine).

Pour plus de détails, je vous renvoie à ce comparatif.

Controles d'usure

  • Remplacement des plaquettes lorsque l'épaisseur d'une plaquette est inférieure à 3mm (support + garniture)

  • Remplacement d'un disque lorsque son épaisseur est inférieure à 1.55mm (SRAM), 1.5mm (Shimano) ou 1,8mm (Magura) ou en cas de changement du système. En général, l'épaisseur initiale et la limite d'usure sont gravées sur le disque. Si vous ne connaissez pas la limite d'usure de votre modèle, il faut mesurer une zone non usée et retirer 10% (ex : zone non usée = 2,1mm ; limite d'usure = 2,1 - (10%*2,1) = 2,1 - 0,21 = 1,89mm).

  • La purge et l'entretien des freins (levier et étrier) est à faire une fois par an (hors remplacement des plaquettes).

Tailles des disques

Généralement, le montage standard veut que l'on mette le disque le plus gros sur l'avant.

Mais un article fort intéressant nous propose le contraire. De plus, pourquoi se contenter de mettre du 200mm alors que du 220mm est meilleur. Comme le poids en VTTAE n'est pas un gros problème (à 100 ou 200g de plus pour les disques), pourquoi s'en priver ?

La seule limite sera de vérifier la taille limite du disque acceptée par la fourche, mais aussi par le cadre pour l'AR (fortes contraintes sur les haubans) :

  • Actuellement, à ma connaissance, aucun VTT actuel n'est équipé en 220 à l'arrière. On ne trouve que des montages en 200mm (avec 220mm à l'avant) sur des très gros bikes. En conséquence, il est très fortement déconseillé de dépasser les 200mm sur l'arrière (ou se rapprocher du constructeur : mais difficile d'avoir ce type d'info !).

  • Par contre, de très nombreuses fourches acceptent jusqu'à 220mm. Il faut vérifier en consultant la documentation technique.

En cas de montage supérieur à la monte d'origine, il restera toutefois un transfert des contraintes sur les roues (rayons, moyeu), qu'il ne faudra pas négliger.

Bonne lecture

Enduro Mountain Bike Magazine

Exemples d'usure anormale

Cette plaquette est usée sur une seule partie de la surface de contact. A l'évidence, le montage de l'étrier n'est pas bon : Le support est à l'envers ou mal adapté à la taille du disque !

Evolution d'usure

En haut, la plaquette neuve. Pour les 2 plaquettes les plus basses dans l'image, il faudra changer les disques et les étriers (ou à minima, les pistons)

Casse fixation etrier

Cette casse d'étrier, qui a eu lieu pendant un freinage, peut avoir plusieurs causes :

  • Fixation trop serrée sur le bras arrière (écrasement du carbone)

  • Disque trop gros ou freins inadaptés au type de VTT

  • Faiblesse dans le carbone (??).