PEDALIER

Généralités

Devant la grande variété des pédaliers et boitiers, il est complexe de passer d'une marque à une autre.

Chacun ayant ses standards, le panachage est quasiment impossible.

De plus, d'années en années, les standards évoluent. Par exemple, mon VTT de 2018 a un boitier en SRAM appelé GXP. Aujourd'hui, on est passé au DUB ! Pas compatible !

Et entre les boitiers à visser, ceux à presser (Press FIT), les largeurs de boites de pédalier, les axes creux et les axes pleins,... bref, on s'y perd.

Sans compter que l'outillage doit suivre à chaque fois. Pour reprendre mon exemple, l'extracteur d'un boitier GXP est différent d'un extracteur de boitier DUB.

Pour vous faire une idée, voici un lien qui vous éclairera un minimum :

Guide des boitiers de pédaliers

En résumé si vous voulez changer de marque, regardez à 2 fois en commandant votre matériel. En plus si vous avez un vélo de 2 ou 3 ans, vérifiez bien la compatibilité avec les nouveaux modèles, c'est souvent complexe à upgrader (même dans la marque : ex. axe GXP et DUB !).

Voir les détails sur les pages suivantes.

Taille des plateaux

En 12v, pour un fonctionnement optimal, les plateaux doivent être en X-Sync 2 (voir TRANSMISSION).

Autre restriction technique du 12v, la taille des plateaux est limitée entre 30 et 38 dents.

Ce n'est pas un hasard. Compte tenu de la taille des grands pignons de la cassette, plus on va réduire la taille du plateau, plus on va modifier la longueur du brin supérieur et son "horizontalité" par rapport au point de pivot en l'inclinant sur l'avant. Avec la suspension, vous allez avoir un effet d'anti-squat et/ou de kick-back : en clair, vous aurez un "blocage" de la suspension ou un retour dans le pédalier par la surtension de la chaine.

Les fabricants de vélo ont normalement réglé ces problèmes en respectant cette taille limite du plateau qui ne doit pas sortir du 30 à 38. Vous pouvez jouer à l'apprenti sorcier et faire vos propres tests. Ca peut fonctionner, mais gare à la rupture de chaine ou autre désagrément selon votre pratique !

Comme on entre dans le domaine de la suspension, et si vous voulez en savoir plus, je vous renvoie à l'excellent article (parmi beaucoup d'autres) sur ces 2 effets d'anti-squat et de kick-back décrits sur le site Endurotribe.

plateaux ovales

Aujourd'hui, il existe des plateaux ovales (de différentes formes). Ce montage provient de la route. Il y a des adeptes dans le VTT, mais le gain apporté n'est pas forcément démontré. On reste dans la "sensation" que c'est mieux.

L'inconvénient mécanique est la longueur de chaine variable. Avec un plateau ovale, la chaine doit faire entre 8 et 12mm de plus que pour un plateau rond (à nombre de dents équivalentes).

Je vous renvoie à un excellent article de J. Fine, où vous pourrez vous faire votre propre avis. C'est costaud, mais très bien fait.

Une des conclusions est la suivante :

Sur l'aspect purement mécanique, si l'on compare un plateau ovale et un plateau rond, dans des conditions identiques : même développement, même cadence de pédalage, un plateau ovale diminue le travail effectué aux points morts, mais par contre l'augmente aux points forts, c'est-à-dire lorsque la manivelle est dans une position pseudo-horizontale. Dans les deux cas, l'énergie ou la puissance à fournir au pédalier est évidemment strictement identique. Il ne faut pas s'imaginer que le plateau ovale fonctionne comme un VAE en fournissant une énergie supplémentaire.

velomath.fr